Return to site

Cocoworker à la MaddyKeynote

"L'Happycratie, nouvelle industrie ou véritable révolution managériale ?"

Jeudi dernier, Cocoworker était au salon MaddyKeynote. Nous vous racontons ce que nous avons retenu de cet événement !

11h05 L’HAPPYCRATIE, NOUVELLE INDUSTRIE OU VÉRITABLE RÉVOLUTION MANAGÉRIALE ?

L’happycratie ? Vous en avez sans doute déjà entendu parler, il s’agit du bonheur au travail.

Est-ce réellement la responsabilité de l’entreprise que de rendre heureux ses collaborateurs ? Pourquoi et comment le ferait-elle ? Telles sont les questions auxquelles Olivier Derrien (Salesforce), Philippe Boyer (Covivio), Mathilde Coz (Mazars) et Faustine Duriez (fondatrice de Cocoworker) ont tenté de répondre ce jeudi.

Les quatre intervenants s’accordent rapidement sur le fait que le bonheur au travail– ou plutôt le bien-être précise Mathilde le Coz – est intimement lié à l’engagement et à la fidélité des collaborateurs envers l’entreprise. Cela impacte son attractivité, sa productivité et sa rentabilité. Mais comment réussir à engager ses salariés et les rendre « heureux » ? Car nous sommes d’accord, il ne suffit pas d’une partie de babyfoot à la pause-café pour illusionner les salariés. Le problème est plus profond.

Aujourd’hui, les individus passent plus de 70% de leur vie au travail. Ils veulent donc y trouver un environnement propice à l’épanouissement. Ils veulent être reconnus pour leurs efforts et leurs comportements, pouvoir être eux-mêmes sans crainte et entretenir des relations de confiance avec leurs collègues.

Pour Mathilde le Coz, "Il est nécessaire de trouver sa place dans le collectif, de trouver du sens à son travail et de comprendre la valeur que l’on apporte au groupe".

Philippe Boyer insiste quant à lui sur l’importance de locaux propices aux échanges et dans lesquels on se sent bien.

Selon Faustine, "Les entreprises doivent miser sur leur capital humain en développant et valorisant l'intelligence émotionnelle collective et les soft skills des collaborateurs".

Olivier Derrien appuie également ce point et ajoute la nécessité d’un management bienveillant et un environnement de confiance.

On l’a compris, il est primordial de replacer l’humain au cœur de l’organisation. Mais maintenant que tout le monde est d’accord, il s’agirait d’agir !

Comment procéder ? Pour les 4 intervenants, c’est l’innovation qui fera la différence et rendra possible la concrétisation du discours des entreprises. Et notamment l’introduction de nouveaux outils qui permettront de visualiser et gérer leur culture, rendant accessibles ces informations jusqu’alors invisibles et pourtant nécessaires à la transition managériale.

De plus, les intervenants soulignent l’importance de l’accompagnement des salariés dans leur développement, par de nouvelles formes de formations. Ce sera d’ailleurs le sujet de la table ronde suivante : Ma carrière en formation continue.

Chloé de Cocoworker

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly