Management
15 septembre 2020 3

Comment devenir un manager humain et performant au XXIème siècle ?

#Leadership#Reconnaissance#Transformation managériale#Valeurs

“Si vous prenez soin de vos employés, ils prendront soin de votre entreprise.” – Richard Branson. 

Puisque l’humain est au coeur de sa performance, l’entreprise a tout intérêt à placer ses collaborateurs au centre de sa stratégie afin d’atteindre ses objectifs de rentabilité et de performance économique. 

Comment le manager peut-il agir pour améliorer la performance de l’entreprise tout en prenant en compte le bien être de son équipe ? 

Sommaire

  • Établir le leadership collaboratif
  • Manager par les valeurs
  • Partager le devoir de reconnaissance

Établir le leadership collaboratif

L’économiste américain James Surowiecki affirmait dans son livre «La sagesse des foules » qu’une communauté réunie trouve des réponses plus pertinentes que la plus brillante des personnes qui la compose.

De plus, et selon l’étude La culture de la collaboration en progrès dans les entreprises réalisée par Ipsos, le management collaboratif a un impact particulièrement positif sur le partage des connaissances (69%), la productivité des équipes (65%), la résolution des problèmes (62%), la motivation des salariés (60%) et la créativité (59%). 

Cependant, l’étude souligne que parmi les obstacles au développement de ces pratiques, 34% des salariés évoquent les comportement managériaux.

En effet, et très souvent dans nos organisations, le manager dit “leader héroïque” peut déresponsabiliser son équipe en donnant l’illusion que tout repose sur ses épaules. 

Ce pourquoi il est essentiel pour le manager d’impliquer ses collaborateurs dans la réalisation de l’objectif. En effet, plutôt que de percevoir les autres comme des concurrents à sa réussite, le leader collaboratif les considère comme une aide précieuse. Demander de l’aide à ses collaborateurs aura pour effet de les rallier à l’objectif, de favoriser l’engagement et surtout, de créer la cohésion.

Comment ? En organisant par exemple des temps de réflexion en équipe afin de libérer la parole sur des sujets ou projets d’entreprise et pour amener les collaborateurs à prendre des initiatives. 

Manager par les valeurs

Dans le webinar “Pourquoi et comment votre culture d’entreprise peut vous sauver pendant la période de confinement ?”, Laurence Bret-Stern, fondatrice de Skalers, comparait la culture d’entreprise à une boussole interne pour l’entreprise. 

Dans un monde professionnel toujours plus incertain et qui nécessite une vitesse de réaction et de création toujours plus grande, les collaborateurs doivent en effet pouvoir être guidés par les valeurs de l’entreprise. 

Le rôle du manager sera alors d’assurer que les valeurs et principes opérationnels de l’entreprise soient clairement articulés. 

On peut parler ici de management par les valeurs puisque, plutôt que de transférer des grilles d’objectifs, le manager met en lumière les comportements qui sont le prolongement des valeurs. Cela permet aux collaborateurs d’accomplir le travail en accord avec la culture d’entreprise. 

Comment ? En les rappelant fréquemment (en début de réunion par exemple) et en valorisant les collaborateurs qui les incarnent. 

Partager le devoir de reconnaissance

D’après plusieurs études, la reconnaissance est le principal facteur de motivation et d’engagement au travail. Or, 42% des salariés ont le sentiment de ne pas être reconnus par leur hiérarchie (étude réalisée par Malakoff Médéric Humanis). 

De plus, selon une enquête de la SHRM, la reconnaissance est plus susceptible d’avoir un impact positif sur les résultats si elle est partagée entre le manager et les collaborateurs.

Le rôle du manager sera donc de, non seulement, valoriser le travail et les comportements de ses collaborateurs pour les engager dans l’entreprise, mais aussi de les sensibiliser sur leur devoir de reconnaissance. 

Comment ? En mettant en place un dispositif de reconnaissance collaborative permettant aux collaborateurs de s’envoyer et de recevoir des signes de reconnaissance afin de valoriser leurs compétences et leurs comportements.