Engagement
04 juin 2020 2

La reconnaissance au travail pendant le confinement.

#Reconnaissance

La période de confinement a demandé aux organisations de s’adapter et bon nombre d’entreprises ont dû placer leurs équipes en chômage partiel ou demander à leurs salariés de travailler à distance.

Et si cette méthode de travail est plébiscitée par bon nombre d’entre eux, elle comporte aussi ses risques. Entre un management peu préparé et dans le contrôle, des conditions de travail peu optimales chez soi, l’arrêt de projets ou l’isolement, les salariés n’ont jamais été aussi vulnérables quant aux risques psycho-sociaux. ¼ des télétravailleurs auraient ainsi déclaré avoir été exposés à un risque de burnout, pendant que 62% des salariés en activité partielle se sont estimés beaucoup moins impliqués qu’avant le confinement.

Conscientes de ces risques, de nombreuses startups RH ont choisi de se mobiliser et de mettre leur solution à disposition. Chez Cocoworker nous avons souhaité dès le démarrage être solidaires de ce mouvement en proposant gracieusement notre solution de valorisation des contributions positives. Parce qu’il nous a semblé essentiel de considérer les équipes, moins visibles, qui se sont engagées pour garantir l’activité de leur entreprise. Car la reconnaissance au travail reste le premier facteur de motivation et de bien-être des salariés.

Nous avons souhaité vous partager ce qu’a révélé leur utilisation de la plateforme en plein confinement ainsi que les résultats du sondage que nous avons réalisé pour leur demander l’impact de cette reconnaissance sur leur bien-être, leur efficacité et le travail d’équipe.

Voici les résultats :

Quelques sources importantes

“5 enseignements à destination des RH pour l’après Covid-19” – Welcome To The Jungle

“Confinement et burnout” – CSA et Linkedin